Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Demandeurs d'asile en 89

Plus de 150 demandeurs d'asile ont été amenés d'abord de Paris (La Chapelle, Jaurès, Stalingrad...) puis de Calais dans l'Yonne. Une grande majorité dépend de Dublin. Ils ont pris tous les risques et maintenant ils risquent le retour dans un pays où ils ont été enregistrés contre leur gré et où les conditions d'accueil ne sont pas acceptables. Lire dans la rubrique Pages : notre pétition, la lettre des demandeurs d'asile soudanais d'Auxerre ... . Consulter les catégories : Paroles de demandeurs d'asile, Pays de non asile, Nous les soutenons, Nous informons, Chronique en 89, Prahda, Ofpra.

Prahda. Attention Danger. Mais que se passe-t-il donc dans l'Yonne ... ! Cette année, l'horreur estivale, c'est l'ouverture des Prahda.

Publié le 31 Juillet 2017 par lieb in Nous les soutenons, nous informons, Chronique en 89, Prahda

Prahda. Attention Danger. Mais que se passe-t-il donc dans l'Yonne ... !

Cette année, l'horreur estivale, c'est l'ouverture des Prahda.

C'est l'été, beaucoup des soutiens sont dispersés. C'est l'été. Et ses horreurs habituelles. Tous les ans, c'est la même chose. Cette année, l'horreur estivale, c'est l'ouverture des Prahda.

Il y a une dizaine de jours, juillet est bien avancé, nous apprenons par le journal, la vente des F1 du groupe Accor. Parmi eux, celui d'Appoigny.

Quelques jours après, chacun de nous, qui accompagnons dans les différents CAO, apprend que tel ou tel des DA va être transféré. D'Auxerre, de Jaulges, de Villeblevin.

Pas n'importe lesquels bien sûr, nous le comprenons vite. Les plus facilement expulsables. A Auxerre, par exemple ce sont des Somaliens.

On parle cependant de transferts  en Prahda début août. Mais grâce à l'accompagnement obstiné et quotidien, nous apprenons bientôt que des transferts ont déjà eu lieu. Une dizaine de demandeurs dont une famille.

Cela dépasse l'entendement

Et ce que l'on découvre dépasse l'entendement. On n'a pas attendu la fermeture de l'hôtel, ni même la venue d'Adoma, le prestataire. Les demandeurs d'asile se sont trouvés sans nourriture organisée, sans possibilité de cuisiner, sans argent et même sans draps ni couvertures. Les travailleurs sociaux n'arriveront qu'après. Les travaux nécessaires pour faire de ce F1 un foyer n'ont bien sûr pas été engagés. 

La raison de tout cela

La raison, nous la devinions, nous en avons eu la confirmation aujourd'hui. Alors que depuis deux mois, il n'y avait plus eu de convocation pour des DA relevant de Dublin, l'une est arrivée ce matin. Pour vendredi. Même pas dix jours de présence, quel record!

Le demandeur est effondré. Il ne s'y attendait pas. Séparé de ses amis, il doit affronter la réalité seul. Il ne comprend pas. Il n'imaginait pas.

Les PRAHDA, un dispositif inhumain et violent

Les Prahda, c'est cela, un dispositif inhumain et violent qui a pour seul objectif ce "traitement" rapide dont rêve le nouveau système.

Et les conditions d'ouverture du Prahda d'Appoigny en sont le témoignage.

Commenter cet article