Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Demandeurs d'asile en 89

Plus de 150 demandeurs d'asile ont été amenés d'abord de Paris (La Chapelle, Jaurès, Stalingrad...) puis de Calais dans l'Yonne. Une grande majorité dépend de Dublin. Ils ont pris tous les risques et maintenant ils risquent le retour dans un pays où ils ont été enregistrés contre leur gré et où les conditions d'accueil ne sont pas acceptables. Lire dans la rubrique Pages : notre pétition, la lettre des demandeurs d'asile soudanais d'Auxerre ... . Consulter les catégories : Paroles de demandeurs d'asile, Pays de non asile, Nous les soutenons, Nous informons, Chronique en 89, Prahda, Ofpra.

Disparition de Brigitte Lancelot ... et m'ont dit "bonjour professeur"! c'était touchant

Publié le 25 Juillet 2017 par lieb in Nous les soutenons

Un mail de Brigitte :

Aujourd'hui, étant de passage à Auxerre ..., je me suis rendue à COALLIA cet après midi

J'y ai vu d'abord K. et S. qui étaient dehors et qui m'ont gentiment offert un thé dans la cuisine de leur étage. Ils était contents de me voir

J'ai trouvé S. avoir beaucoup de difficultés avec le français alors que jusqu'alors je le sentais plutôt à l'aise. Est-ce par manque de pratique depuis qu'il est à Auxerre?

Je suis ensuite allée dire bonjour à d'autres dans leur chambre (accompagnée de S.) et m'ont dit "bonjour professeur"! c'était touchant

Je leur ai dit que s'ils avaient besoin de vêtements chauds qu'ils nous le disent (par téléphone)

Puis je leur ai proposé de les emmener en ville en voiture. Seul K. était disponible. Nous sommes allés place de la préfecture,  à la cathédrale, vers la mairie, et dans différentes rue du centre. Nous sommes allés chercher à l'office du tourisme des plans de la ville d'Auxerre et je lui ai donné le programme de la salle du Silex où j'ai vu qu'il y avait des spectacles gratuits!

Ils vont souvent au parc où ils reçoivent la WiFi et peuvent jouer au ballon mais ils trouvent qu'Auxerre est grand! j'ai dit à K. qu'ils pouvaient prendre le mini bus gratuit qui fait le tour du centre ville mais je ne sais pas où est la station la plus proche de leur centre d'accueil

Je ne comprends pas bien pourquoi les visites dérangent??? ne sont-ils pas libres d'en avoir? (je ne connais pas les règles de fonctionnement de COALLIA) ...

22 juillet 2016, les demandeurs d'asile arrivent au F1 de Sens, ils viennent de la Chapelle. Ils rejoignent dans l'Yonne les demandeurs arrivés depuis juin à Appoigny, Vergigny. Le Front national organise une manifestation. Les Sénonais se mobilisent. Parmi eux, le Collectif de soutien aux migrants et réfugiés et Brigitte. Malgré la maladie, elle restera toujours attentive. Nous serons présents chaque jour et jusqu'à plus d'heure auprès des demandeurs. Au début, quand ils sont à Sens, Brigitte vient le soir quand elle peut. Puis quand ils seront à Auxerre, elle participera quand elle le peut, aux initiatives.  Et toujours, j'aurai un petit message quand j'enverrai un mail informant de la situation de l'un ou l'autre des demandeurs d'asile, un soutien essentiel que cette attention dans l'isolement au quotidien.

Depuis des dizaines de ces demandeurs ont rejoint les trottoirs de l'Europe pour fuir l'application de la procédure Dublin.

Depuis, ceux qui sont devenus "normal", affrontent l'OFFPRA et les réponses négatives et l'angoisse du refus.

Depuis, le nouveau pouvoir a dit qu'il accélèrerait les décisions, et donc les retours.

Depuis, à Appoigny s'ouvre dans le chaos absolu un Prahda.  

On y envoie des demandeurs venus des différents CAO pour faire place nette pour de nouveaux "mis à l'abri". C'est un cas d'école et le témoignage de la manière dont on traite ici les demandeurs d'asile. C'est  un lieu sans cuisine, sans couverture, ni draps dans l'attente du nouveau responsable : Adoma.

Depuis notre mobilisation contre Dublin, contre les refus d'accueil, contre les conditions indignes d'accueil est toujours plus essentielle pour protéger ... la vie de ces demandeurs.

A Brigitte, en notre nom, en leur nom, merci.

Commenter cet article